Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole adjoint du PS Suisse - 27 ans - Candidat à la suppléance - district de Monthey

Poursuivre la lutte contre le harcèlement de rue

J’ai eu la chance, au début de mon engagement politique, de travailler comme assistant parlementaire de Mathias Reynard, notre candidat au Conseil d’État. Ça a été l’occasion pour moi de me familiariser avec toute une foule de thèmes politiques, et notamment de nombreux enjeux de société, tels que le harcèlement de rue.
Nous avions tenté d’intervenir au niveau fédéral pour lutter contre ce fléau. Les réponses apportées ont été décevantes, et mettaient en avant la nécessité de s’engager au niveau cantonal et communal à ce sujet. Nous avions alors, pour la première fois, lancé une série d’interventions dans les Conseils généraux et au Grand Conseil pour que des mesures soient enfin prises face à ce problème. J’ai déposé un postulat à ce sujet au Conseil général de Monthey, chargeant la ville de mener une étude sur ce fléau pour prendre ensuite les mesures nécessaires.
Malheureusement, nous faisons partout face à un manque cruel de volonté politique pour se saisir de ce dossier. Tous les indicateurs le montrent : le harcèlement de rue est un phénomène largement répandu, qui crée de l’insécurité et impacte grandement la santé des personnes qui le subissent.
Si je suis élu au Grand Conseil, je souhaite poursuivre notre engagement contre le harcèlement de rue, travailler pour qu’une étude sérieuse soit menée afin de récolter des données valables qui permettront ensuite de prendre de réelles mesures. Il en va de la qualité de vie dans notre Canton, de la promotion de l’égalité et du respect entre toutes et tous. Nous devons lutter ensemble pour renforcer l’égalité en Valais !