Emma Crettenand

Emma Crettenand

Employée de commerce - 20 ans - Candidate à la suppléance - district de Conthey

S’engager pour la défense d’un service public de qualité et accessible à tous.tes

 

La privatisation des bénéfices et la socialisation des pertes (outsourcing à l’extrême ou volonté de privatiser) fait planer la menace d’une société à deux vitesses. Les plus aisés peuvent avoir accès à toutes les prestations alors que les plus défavorisés se retrouvent devant des choix indignes de la condition humaine, par exemple dans le domaine des soins dentaires.
Les « fausses » économies doivent cesser. Raboter les budgets dans des domaines comme la culture ou l’enseignement équivaut à poser une hypothèque sur l’avenir. Couper dans l’aide sociale et les services à la personne contribue à fragiliser des citoyennes et des citoyens dans des situations déjà précaires.
La classe moyenne et les familles doivent être davantage soutenues : cantonalisation de bons « sport et culture » pour les enfants et les jeunes, maintien voire augmentation des « Railchecks » pour les apprentis et les étudiants jusqu’à la fin de leur cursus.
La volonté de privilégier l’efficience en matière de services publics ne doit pas se faire au détriment de la proximité. Si l’on veut un développement harmonieux de notre canton, les régions les plus éloignées des centres urbains doivent pouvoir bénéficier des mêmes avantages que ces derniers (transports publics, services postaux, télécommunications, services administratifs, etc.).
Si je suis élue au Grand conseil, je m’engagerai fermement pour que la population valaisanne dans son ensemble puisse bénéficier de services publics de qualité et accessibles à tout un chacun.