Yann Vetter

Yann Vetter

Étudiant - 19 ans - Candidat à la suppléance - district de Sierre

La place de la jeunesse en politique

Le parlement se doit de représenter la population dans toute sa diversité. Force est de constater qu’actuellement, ce n’est pas le cas. Les femmes font évidemment partie de ces catégories laissées pour compte et il est important que le nouveau parlement tende vers la parité homme-femme ! Cependant, elles ne sont pas seules et aujourd’hui, je souhaite parler d’une autre tranche de la population oubliée : les jeunes. L’exemple des grèves pour le climat de 2019 montre bien que, nous les jeunes, nos avons soif de politique et tenons à être inclus dans les décisions concernant notre futur. Bon nombre de personnes pensent que nous ne possédons souvent pas « l’expérience nécessaire » pour prétendre à une place en politique ou nous traitent encore d’utopistes ou de rêveurs, pensant pouvoir changer le monde du jour au lendemain. A ceux-là je leur demanderai quand est-ce que notre société à déraillé au point de rendre le terme « rêveur » péjoratif ! Quand avons-nous cessé de croire en un monde idéal pour se contenter d’améliorer légèrement ce qui n’allait pas ? Evidemment que nous rêvons d’une société future meilleure, plus égalitaire et plus respectueuse de l’environnement ! Evidemment que l’on veut tout faire pour améliorer notre futur et la société dans laquelle nous sommes menés à vivre encore, je l’espère, de nombreuses années ! Mais cela ne se fait que si nous voyons les choses en grand car il y a encore énormément de travail. Alors à ceux qui nous traitent de rêveurs je leur répondrai que oui et heureusement. Il n’y a pas de mal à se battre pour une société idéale !